Peer to peer lending en France

Posté par crimpting45 le dans Crowdfunding
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 7712
  • 3 commentaires
  • Notifications

Financement participatif en France

Le peer to peer lending est un mode de financement sans les intermédiaires traditionnels (banques, organismes de crédit, brokers, sociétés de gestion, business Angels…). Le P2P Lending est apparue en 2007, à l’origine pour financer des projets sociaux ou artistique, le peer to peer lending en France s’adresse aujourd’hui aussi aux entreprises en création ou menant des projets d’innovation.

A travers des plateformes peer to peer dédiées, emprunteurs et prêteurs particuliers se retrouvent directement. Ces derniers soutiennent donc le projet de leur choix, selon les critères qu’il aura définit. Cette tendance s’inscrit dans une volonté plus générale de consommation collaborative et de production participative.

Il existe aujourd’hui en France 3 types de plateformes : les plateformes de dons, les plateformes de prêts (avec ou sans intérêts), les plateformes d’investissements (en actions ou obligations).

En 2015, en France, la Finance participative a drainé 296,80 millions d’Euros ! Une sacrée somme! Soit 96,26% de plus qu’en 2014. Autant dire que c’est un secteur en plein boom !

Le montant collecté par le financement alternatif a été multiplié par 4 en volume depuis 2015, depuis la levée de 296,80 millions d'euros en 2015 et par le biais de ce canal de financement alternatif, plus de 1 400 millions d'euros ont déjà été financés en 2018.

la Finance participative en France

* « Baromètre du crowdfunding en France 2018 réalisé par KPMG pour Financement Participatif France ».

Concrètement comment ça marche ?

La finance participative a un mode de fonctionnement très simple. Imagine que la plateforme peer to peer est un supermarché et que les projets sont les produits. Tu te balades dans les rayons et choisis le ou les produits qui te plaisent, puis tu paies, et, en fonction du mode de financement, tu reçois, ou pas, la contrepartie.

En France, on a six catégories de plateformes de financement participatif :

Prêt aux particuliers, ou peer to peer lending

Le prêt aux particuliers, ou peer-to-peer lending, consiste à prêter à une personne. Pour limiter les risques, le prêteur ne peut pas choisir la personne à qui il prête son argent. Il met son épargne à la disposition de la plateforme peer to peer qui dispache les fonds. En France, le plus souvent, les plateformes signent un partenariat avec une banque pour assurer la transparence des opérations.

Les plateformes ci-dessous de P2P lending en France fonctionnent en France et acceptent des investissements en euros. Tous les sites ci-dessous offrent la garantie de rachat et le Français comme option de langue sur leur site Web.

La garantie de rachat (Buyback en Anglais) est une garantie supplémentaire fournie par la société de crédit pour assurer le capital investi en cas de défaut de crédit sur un prêt. La société de crédit rachètera à l'investisseur le montant du capital et les intérêts pour la période d'investissement si le prêt est en retard.

A lire aussi: Qu’est-ce que la garantie de rachat ?

La loi contre le blanchiment d'argent exige que les plateformes vérifient l'identité des investisseurs. Sur les sites énumérés ci-dessous, vous êtes qualifié pour investir si:

  • Vous avez plus de 18 ans
  • Vous avez un compte bancaire dans l'union européenne
  • Passer la vérification d'identité à travers un document d'identification

Voici un aperçu des principales plateformes en Europe:

Fast Invest

Fast Invest propose des prêts de grande qualité assortis d'une garantie de rachat, ce qui en fait une plate-forme vraiment sûre pour investir. Ils sont actifs depuis 3 ans et sont rentables ce qui est un très bon signe de stabilité dans le futur.

Fast Invest se distingue des autres plates-formes par le fait qu’elles proposent généralement des prêts avec des rendements assez élevés (supérieurs à 14%). C’est donc un excellent ajout à votre portefeuille pour augmenter votre retour sur investissement moyen.

Vous pouvez également automatiser complètement vos investissements. Fast Invest est donc une plate-forme sur laquelle vous pouvez effectuer des investissements de prêt Peer-to-Peer complètement passifs.

Grupeer

Sur Grupeer une partie des prêts disponibles sur les plates-formes est liée à des projets immobiliers, par exemple la rénovation d'un bâtiment. Cela le rend vraiment intéressant, car vous pouvez investir dans des prêts « typiques » de prêt P2P, mais aussi directement dans des projets de développement immobilier. Ces investissements immobiliers sont en fait répertoriés sur une page distincte. Vous pouvez donc obtenir beaucoup de détails sur chacun d’eux avant d’investir.

Grupeer propose également une garantie de rachat sur la plupart des prêts présents sur la plate-forme, ce qui est très agréable d'avoir un investisseur. Il existe également une fonctionnalité d’investissement automatique simple à mettre en place qui permet d’investir dans des prêts entre particuliers, ainsi que dans des projets immobiliers, afin d’obtenir rapidement un portefeuille diversifié.

Grupeer possède également une interface très claire et facile à utiliser, ainsi qu'un excellent support client qui a résolu un problème que j'ai eu en quelques minutes.

Le Prêt aux particuliers, ou peer to peer lending domine clairement le secteur financier alternatif en France. Cela ne devrait vraiment pas être une surprise, car les marchés traditionnels de la dette sont énormes. Toutefois, l’augmentation en volume des plates-formes de Crowdlending a été spectaculaire, passant de 195,4 millions d’euros en 2017 à 273 millions d’euros en 2018.

Plateformes de dons

Les plateformes de dons te permettent de donner à un projet, le plus souvent associatif. C’est un moyen très simple pour soutenir une cause et permettre à des associations de lever des fonds. Les plateformes de dons avec contrepartie servent à financer des projets le plus souvent à but lucratif.

Prêt aux entreprises, ou Crowdlending

Le prêt aux entreprises, ou Crowdlending, permet aux entreprises de se financer grâce à des apports de particuliers, moyennant un intérêt étalé dans le temps. La durée maximale du prêt est de 7 ans. Ainsi, en France, ce type de financement est particulièrement apprécié des petites entreprises et startups.

Face aux risques de défaut de paiement des entreprises emprunteuses, la loi française impose désormais aux plateformes d’afficher, chaque trimestre, le taux de défaut des emprunteurs.

Financement participatif en capital ou Equity Crowdfunding

Le Financement participatif en capital, ou Equity Crowdfunding, suit exactement le même principe que les bourses classiques. Ainsi, en plus de détenir des parts dans le capital de ces entreprises et donc d’être actionnaire à part entière, tu encaisses les revenus liés aux dividendes et aux plus-values.

Pour stimuler ce type de financement, l’Etat a mis en place certaines incitations fiscales pour les particuliers qui peuvent déduire le montant du prêt de leurs impôts !

Financement en royalties

Le financement en royalties permet à l’emprunteur de rester totalement propriétaire de son projet et reverse, chaque trimestre un pourcentage de ses revenus à ses investisseurs. En France, ce mode de financement n’est pas très développé et seuls 2 plateforme le propose, We do Good et My Pharma Company.

Production communautaire

Enfin, la production communautaire permet à l’emprunteur, qui est aussi producteur, d’encaisser les investissements avec une promesse de redevance sur les recettes futures.

La plupart du temps, on a tendance à relier financement participatif et travail associatif, et, si au début, le crowdfunding servait principalement les associations, aujourd’hui, tous les secteurs sont concernés et peuvent en bénéficier tout en ayant la protection législative et réglementaire adéquate.

Le Crowdfunding est donc une manière plus souple de lever des fonds pour financer un projet en France tout en étant un placement rentable et sécurisé pour les prêteurs. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien si 69% des 25-49 ans qui ont déjà eu recours au crowdfunding l’utilisent pour de l’investissement et que le nombre de financeurs toutes tranches d’âge confondues représente, fin 2015, plus 1,75 millions de personnes !

Avec des chiffres en constante progression, ce mode de financement est une excellente alternative au système bancaire en général, et, si au tout début on a pu assister à certaines dérives et certaines arnaques, la législation française s’est mise à niveau et offre aujourd’hui un cadre stable et sécurisé pour favoriser la création d’entreprise, l’innovation et la solidarité entre les différents acteurs économiques!

La France est parmi les premiers pays à adopter le crowdfunding, avec les premières plateformes (récompenses et prêts sans intérêt) lancées en 2007/2008. Aujourd'hui, la France compte environ 140 plates-formes. Depuis 2013, les volumes en crowdfunding ont doublé.

Malgré un ralentissement, le don et la récompense sont toujours les formes les plus populaires de crowdfunding, regroupant environ 80% des bailleurs de fonds. Les plates-formes de prêt augmentent rapidement en raison de la nouvelle réglementation qui permet à une personne de prêter avec intérêt à une entreprise.

Réglementation du financement participatif en France *

La France a été le leader pour mettre en œuvre un règlement spécifique crowdfunding. Depuis le 1er octobre 2014, deux statuts ont été créés: l'IFP (Intermédiaire en Financement Participatif) pour le crowdlending et le CIP (Conseiller en Investissement Participatif) pour le crowdinvesting (actions et obligations).

Depuis lors, plus de 60 plateformes ont été enregistrées comme IFP et ont créé beaucoup de croissance dans l'industrie des prêts P2P.

Un prêteur privé peut maintenant fournir jusqu'à 1000 € pour un prêt avec intérêt ou 4000 € * pour un prêt sans intérêt. Les entreprises ne sont pas autorisées à prêter à d'autres entreprises sur des plateformes de crowdfunding. L'emprunteur peut obtenir un prêt pour un montant maximal de 1 million d'euros, pour une durée maximale de 7 ans.

Depuis décembre 2015, un amendement du gouvernement donne la possibilité aux prêteurs de déduire la perte potentielle du non-remboursement d'un prêt de crowdfunding aux intérêts reçus d'autres prêts dans le calcul de leur impôt sur le revenu.

Depuis le nouveau règlement d'octobre 2014, 32 plates-formes fondées sur des actions ont été enregistrées comme PIC. Un PIC peut traiter des actions ordinaires ou des titres de créance à taux fixe. Le montant maximal pouvant être levé est de 1 million d'euros *. Le CIP n'est pas autorisé à communiquer sur son projet (seule la communication institutionnelle est autorisée).

L'autre option pour les plates-formes de capital est de s'inscrire comme PSI (Prestataire de Service d'Investissement), qui est un statut européen. Il a besoin d'un capital minimum de € 50.000 si les fonds ne sont pas reçus du public, € 125.000 si les fonds sont reçus du public.

En ce qui concerne la possibilité pour l'entreprise de prêter à d'autres entreprises: le gouvernement choisit le bon de trésorerie comme un instrument pour permettre cela (afin de préserver le monopole bancaire). À l'heure actuelle, le gouvernement prépare également cet instrument pour présenter une demande de PIC.

Il n'existe pas de règlement spécifique pour les dons fondés sur la récompense ou le crowdfunding.

Depuis décembre 2015, les autorités locales peuvent utiliser le crowdfunding pour financer des projets. Auparavant, c'était compliqué, car on ne leur permettait pas de confier l'administration de leurs fonds à une structure privée.

Cependant, il faut clarifier les règles pour faire appel à la générosité publique. Un seuil doit être fixé par décret. Pour l'instant, il n'est pas clair si les initiatives doivent faire une déclaration au gouvernement (local) avant de pouvoir lancer un appel à la générosité publique sur une plate-forme.

* Veuillez noter qu'après la première publication de ce rapport, le ministre français de l'Economie a annoncé des changements dans la réglementation française de Crowdfunding.

Les limites actuelles pour les prêteurs privés (1 000 euros pour les prêts portant intérêt et 4 000 euros pour les prêts sans intérêt) seront portées respectivement à 2 000 et 5 000 euros. Le gouvernement proposera d'élever le plafond du crowdfunding d'actions d'un million d'euros à 2,5 millions d'euros et de 50% de la valeur de l'émetteur. (8 avril 2016)

Quel est le potentiel du peer 2 peer lending France?

Le règlement de crowdfunding qui a été mis en œuvre en octobre 2014 a causé une véritable dynamique dans le secteur du crowdfunding parce que:

- Il a éprouvé la volonté du gouvernement de développer le secteur et ils lui ont donné plus de visibilité.

- Il donnait un statut approprié pour les plateformes crowdequity alors qu'avant les plates-formes devaient prendre un statut inapproprié à leur activité.

- C'était une rupture dans le monopole bancaire français comme avant le nouveau règlement, les individus ne pouvaient pas prêter avec intérêt.

Cependant, il existe encore des contraintes pour le développement du secteur qui, nous l'espérons, seront résolues. En septembre 2015, 15 propositions pour le développement du secteur ont été proposées: http://financeparticipative.org/les-15-propositions-de-fpf-pour-le-developpement-du-crowdfunding/
Quel est le plus grand défi?

Le manque d'harmonisation européenne: chaque fois qu'une plate-forme veut opérer dans un pays étranger, elle doit adapter la réglementation locale et son processus.

Quel avenir pour le p2p lending France?

Le peer to peer lending en France est de plus en plus structuré et les banques le regardent avec plus d'intérêt, en faisant divers types de partenariats: acquisition d'un intérêt dans une plate-forme, orientation de projets qu'ils ne peuvent pas financer vers des plateformes, assurance risque de crédit, prêts aux entreprises À travers la plate-forme ...

Cependant, pour permettre au secteur de réaliser son potentiel, nous avons encore un obstacle à éliminer pour permettre à l'entreprise de prêter à d'autres entreprises par le biais de plates-formes de crowdfunding, d'augmenter le seuil de 1000 € par projet pour un prêteur, de faciliter la communication sur des projets pour favoriser une meilleure fiscalité des investisseurs compte tenu du risque qu'ils prennent.

crimpting45 n'a pas encore mis à jour sa biographie

Commentaires

  • Invité
    Julien C jeudi, 07 décembre 2017

    Bonjour,

    Quelles sont les noms des différentes platformes de P2P lending actives en France ? Mis à part "Club Lending" (qui est américain mais très actif en France) et Younited Credit.

    D'avance merci,

    Julien

  • crimpting45
    crimpting45 jeudi, 07 décembre 2017

    Bonjour
    Voici une liste complète des plateformes. Filtrez par pays France pour afficher les plateformes Française les plus actives.
    https://www.globalp2plending.com/fr/compare/compare-p2p-platforms/
    Cordialement.

  • Invité
    Shelest dimanche, 07 avril 2019

    Merci pour information. Cordialement

Commenter cet article

Invité jeudi, 12 décembre 2019